« Dieu est mort ! Dieu reste mort ! Et c’est nous qui l’avons tué ! Comment nous consoler, nous les meurtriers des meurtriers ? Ce que le monde a possédé jusqu’à présent de plus sacré et de plus puissant a perdu son sang sous notre couteau. »

Le Gai Savoir, Friedrich Nietzsche, Livre troisième, 125.

L’univers de la religion reste le sujet star de la controverse que l’art utilise à souhait.
Les représentations de la divinité à travers des icônes, des peintures ou encore des amulettes offrent un champs de possibilités pour détourner les principes de la religion à notre guise, et qui choque, interpelle, et dérange toujours.
L’iconoclasme et le blasphème attise les cœurs des anarchistes et des nihilistes d’aujourd’hui, délestés de toute conviction divine, tandis qu’il outrage encore les croyants qui subsistent dignement.
En somme, dans cette société où le capitalisme a désormais fait son règne depuis des dizaines d’années, on nous fait penser qu’être un religieux n’est plus de l’ordre du jour – religieux à l’image terne et défraichie, car cela ne participe pas au développement de l’économie, et que désormais, l’être humain existe uniquement à travers ses désirs, son individualisme et son pouvoir d’achat.
Une réalité joliment déguisée par le biais des différentes formes d’art, et plus précisément ici, par les shooting mode & beauté.

Bonus : bonjourjesus.tumblr.com



« God is dead ! God is still dead ! And we killed him ! How to comfort us, the murderers of  murderers ? What the world has possessed far more sacred and more powerful has bled to death under our knives.« 

The world of religion is still the star subject of controversy that art uses to perfection.
Representations of divinity through icons, paintings or amulets offer opportunities fields to deflect the principles of religion in our own way, and that shocks, challenges and always disturbing.
Iconoclasm and blasphemy stirs the hearts of anarchists and nihilists, relieved of any divine conviction, while still insulting believers remaining dignity.
In short, in this society where capitalism has now made his reign for dozens of years, makes us think that being religious is no longer on the agenda the religious with passe image, because it does not participate in the development of the economy, and now, the human being is only through his desires, his individualism and its purchasing power.
A reality beautifully disguised through different art forms, and specifically here by fashion & beauty shoot.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s